Julie Kibler, « Les couleurs de l’espoir »

Calling me home blog6 sur 10

Dans la série « Le titre VO est très bon et sa traduction en français honteuse », j’appelle Calling me Home, a.k.a Les couleurs de l’espoir. Si le titre français est ridicule, j’ai été attirée par la couverture dès que je l’ai vue sur la wish-list de Noël de Myprettybooks. En plus, comme certains sites internet le présentaient comme idéal pour ceux et celles qui avaient adoré The Help (titre ridiculement traduit par La couleur des sentiments), je me suis dit que ce livre était fait pour moi !

envie

Présentation de l’éditeur

Portée par un souffle romanesque exceptionnel, une magnifique histoire d’amitié, d’amour et de sacrifices ; des années 1930 à nos jours, le portrait en creux d’une Amérique forgée dans les larmes, la violence et la ségrégation. Dorrie Curtis, jeune coiffeuse de Dallas, se demande encore ce qui l’a poussée à accepter la requête d’Isabelle McAllistair. Certes, Mlle McAllistair est une excellente cliente, mais de là à entreprendre un si long périple, du Texas à l’Ohio, pour la conduire à de mystérieuses funérailles… Et pourtant, sur la route, va se lier entre l’énergique mère célibataire afro-américaine et la digne vieille dame de quatre-vingt-neuf ans une amitié d’autant plus belle qu’elle était encore improbable il y a peu. À mesure que défilent les États du Vieux Sud, Isabelle se confie : l’histoire d’une jeune fille éprise de liberté ; d’une famille bourgeoise engoncée dans ses certitudes ; d’une passion aussi forte qu’interdite sur ces terres rongées par le racisme, et dont l’écho résonne encore douloureusement… Quelle est la véritable raison de ce voyage ? Que cachent les silences d’Isabelle ? Et si, malgré leurs différences, les deux femmes avaient plus en commun qu’elles ne le croyaient ?

avis

J’ai dévoré ce livre en un peu plus de deux jours de lecture. C’est dire s’il ma captivée. Bien que le sujet traité soit difficile, la lecture est très rapide, les évènements s’enchaînent, portés par un style fluide, sans le moindre artifice. J’ai trouvé l’écriture assez pauvre, et cela m’a un peu frustrée.

Calling me Home est le premier roman de Julie Kibler, et ça se sent. D’abord, le style est totalement inexistant. Le roman n’est pas mal écrit, mais je trouve que la langue n’avait aucune consistance, aucune saveur. Ensuite, il n’est pas donné à tout le monde de mêler présent et souvenirs. J’ai trouvé les passages contemporains sans intérêt, ils ne servaient en rien l’histoire principale racontée par Isabelle, excepté vers la fin. Mais j’aurais préféré que cette histoire évolue dans le temps, pour en arriver à des révélations importantes, au lieux d’être entrecoupée par un présent inintéressant. Enfin, je trouve que l’histoire aurait mérité un traitement bien plus profond. Les pages se tournaient toutes seules, j’ai été tenue en haleine de bout en bout, mais j’ai néanmoins trouvé que le tout manquait singulièrement de réflexion, d’introspection. Et de nuances. Non, le racisme, c’est pas bien. Oui, l’amour, c’est beau. Et parfois triste. Et parfois heureux. Waw, quel scoop ! Mais derrière ? Quel est le but de l’auteur, quel message veut-elle faire passer ? Qu’a-t-elle à dire de plus ? Si elle dit la même chose que tant d’autres, en quoi son roman se démarque-t-il de la masse ? Le racisme et l’amour sont de jolis thèmes mais à mes yeux, ils ne suffisent pas à faire un bon roman.

conclusion

J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre, à me laisser porter par une intrigue dont le dénouement m’a surprise. J’ai vraiment aimé l’histoire, les rebondissements, et plusieurs passages m’ont émue, mais une si bonne idée aurait mérité un traitement plus soigné. Je le conseille donc à ceux et celles qui ont envie de lire une intrigue la plupart du temps passionnante, sur un sujet sensible traité sans sensiblerie, mais n’en attendez pas plus. Une bonne histoire, point.

Publicités

Une réflexion sur “Julie Kibler, « Les couleurs de l’espoir »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s