Astrid Manfredi, « La petite barbare »

Barbare blog


Au début, la couverture franchement moche de ce roman ne m’a pas du tout donné envie. Et puis, j’ai lu un article élogieux dans le magazine Lire consacré à la rentrée littéraire, et j’ai compris que là, vraiment, ce livre était pour moi.9 sur 10 Lire la suite

Publicités

Roxana Robinson, « Jours toxiques »

Jours toxiquesMa présentation

Julia, artiste peintre et professeure d’art à l’université, se fait une joie à l’idée de rassembler, l’espace de quelques jours d’été, des membres de sa famille qu’elle n’a pas vus depuis longtemps. Mais lorsque Steven, son fils aîné, lui apprend qu’il soupçonne son petit frère Jack de se droguer à l’héroïne, le monde s’écroule autour d’elle. Après un moment d’incrédulité, Julia, terrorisée par cette addiction souvent mortelle, entreprend de rassembler la famille au grand complet afin de convaincre Jack d’intégrer un centre de désintoxication.

(Chronique brève)

Lire la suite

Nadia Hashimi, « La perle et la coquille »

La perle et la coquille Quand j’ai entendu parler de ce roman, considéré par Khaled Hosseini comme un « magnifique conte familial [qui] reflète à merveille les combats des femmes afghanes d’hier et d’aujourd’hui »,  je n’ai fait ni une ni deux, je me le suis procuré et en ai immédiatement démarré la lecture. Je l’ai dévoré mais suis ressortie frustrée de cette lecture par ailleurs encensée sur la blogosphère. Lire la suite

Yvan Calbérac, « Venise n’est pas en Italie »

Venise blog10 sur 10J’ai mis du temps à oser m’acheter ce roman : déjà, parce que j’en ai déjà pas mal à lire et que franchement, en acheter un de plus, ce n’est pas raisonnable. Sauf qu’être raisonnable, je trouve ça très ennuyeux, et j’ai abandonné l’idée depuis quelques années. Ensuite, même si la quatrième de couverture le présente comme un subtil mélange de La vie devant soi (que j’ai beaucoup aimé) et le film, cultisme pour moi, « Little Miss Sunshine », j’avais très peur d’être déçue. Je l’ai pris, remis, je suis partie, revenue, ai hésité encore un peu, l’ai finalement acheté, puis dévoré en une nuit presque blanche et un morceau de journée. Et qu’est-ce que je l’ai aimée, cette pépite ! Même avec le recul, six semaines après l’avoir terminé, m’on avis n’a pas changé.
Lire la suite

Claudie Gallay, « Les années cerises »

Gallay cerises blog

Il y a deux ans, Seule Venise m’a beaucoup touchée grâce à la douceur et à la mélancolie qui se dégageaient de la plume de Claudie Gallay. Quand je suis tombée sur Les années cerises, je suis immédiatement tombée sous le charme de ce titre qui évoque pour moi « le temps des cerises », des années d’insouciances, à la fois folles et pleines d’espoir. J’ai trouvé la présentation de l’éditeur magnifique, et je me suis jetée sur ce tout petit roman.

8 sur 10 Lire la suite

Maylis de Kerangal, « Réparer les vivants »

Vivants blog10 sur 10

J’aime bien les livres qui parlent de corps. Je veux pas dire la littérature érotique. Enfin, peut-être que j’aime, je sais pas. J’ai jamais essayé (sauf Fifty Shades of Grey qui est une sacrée fiente). J’aime bien les corps, en fait. J’aime bien choisir un corps, et me rappeler son odeur, son goût, sa douceur, ses rugosités. Alors les livres qui parlent de la peau, qui parlent d’humanité et d’émotions à travers la chair, ça me touche. La première fois, c’était avec Avoir un corps, de Brigitte Giraud, que j’ai lu il y a presque deux ans et que j’ai adoré.

Réparer les vivants, j’ai eu envie de le lire grâce à la très belle chronique vidéo (à partir de 4’20) réalisée par Le Rouquin Bouquine. Je me suis donc lancée et ai été éblouie dès les premiers mots. Oui, éblouie. Et ce qui est trop bien, c’est que ça a duré jusqu’à la fin. Lire la suite

« Je vais être en retard, je vais être en retard ! » disait un célèbre lapin blanc.

Au début de l’été, j’ai pris du temps pour lire beaucoup parce que j’en avais grand besoin. Et puis je suis partie au Pérou et en Bolivie. Là aussi, j’ai lu beaucoup, parce que le décalage horaire et quelques longs trajets m’ont gardée éveillée plusieurs heures. Enfin, là-bas, j’ai surtout voyagé. Dans le monde, dans mon corps, dans ma tête. J’ai rencontré des gens, je me suis construit des souvenirs, j’ai habité des paysages, j’ai réalisé des rêves que je ne pensais pas avoir. J’ai pleuré face à la beauté d’un paysage qui m’a tellement bouleversée que le langage ne me permettait pas de l’exprimer. Oui, moi. J’ai été à court de mots et j’ai pleuré. Moi qui ne pleure que quand je suis très en colère ou très triste. Ou, apparemment, aussi quand je suis très, très, très émue.

Alors vous imaginez que malgré l’envie de partager avec vous des lectures magnifiques, il m’a fallu du temps, de retour de ce voyage, pour être à nouveau capable de parler, de réfléchir à autre chose qu’à cette expérience. Mais écrire me manque, et j’ai envie de vous faire savoir que le blog est toujours bien vivant.

13 livres lus depuis le dernier chroniqué. J’ai potentiellement 11 billets de retard.

tumblr_nmn0qrPpur1tvyk2ao1_500Je me plais à croire, souvent, que je suis Wonder Woman. Mais en vrai, pas du tout. Je ne rédigerai pas ces 13 chroniques. Mais j’ai envie de vous parler de presque chacun de ces livres. Cela prendra du temps, mes billets ne seront peut-être pas toujours aussi creusés que d’habitude, mais le blog revient à la vie, doucement. Et surtout avec beaucoup de plaisir.

En attendant ma prochaine chronique (commencée il y a bien longtemps et presque terminée), voici un florilège de ce dont je vais vous parler dans les prochains jours.

À bientôt !

Livres été 2015