Joyce Maynard, « Long week-end »

Labor day blogToutes les découvertes littéraires ne sont pas toujours le fruit de hasards poétiques et merveilleux. J’avais envie de découvrir l’oeuvre de Joyce Maynard depuis longtemps, j’ai vu que ce livre enthousiasmait les lecteurs et lectrices. La photo de Kate Winslet sur la couverture de la version originale a fini de me convaincre. Si cette toute grande actrice est dans un film, le livre qui l’a inspiré ne peut être que bon. J’ai eu envie, et moi, je suis un peu comme Oscar Wilde (oui oui, rien que ça): « Je peux résister à tout. Sauf à la tentation. »8 sur 10 Lire la suite

Marie-Claude Vincent, « À demain, Lou »

Lou blog 9 sur 10
D’abord il y a eu Margot, chien fidèle parmi les fidèles. J’avais à peine deux ans et demi, et quand elle est partie, j’ai continué, un moment, à chercher sa présence réconfortante. Je devais avoir 9 ans quand ma grand-mère adoptive est morte. Plus jamais. J’avais une conscience aigüe de la mort, et pourtant, son caractère définitif m’échappait un peu. Je me surprenais à penser, un quart de seconde, qu’à la fin de plus jamais, quand-même, elle reviendrait. Un quart de seconde d’espoir avant de me dire « bah non, plus jamais, c’est plus jamais. » Je n’ai pas de soeur. Pas de soeur de famille qui soit la fille de mes parents, en tout cas. Je ne saurai jamais cette perte-là. Pourtant, quand j’ai entendu parler d’À demain, Lou, je n’ai pas hésité bien longtemps avant de me l’offrir et d’en commencer la lecture. J’avais envie d’un livre qui parle de chagrin, qui mêle l’innocence de l’enfance à sa lucidité, et au moment où j’écris ces lignes, je n’ai pas fini ma lecture, mais déjà, je peux vous dire que je ne me suis pas trompée. Lire la suite

Jojo Moyes, « After You »

After you blog6 sur 10

Il y a presque deux ans, je lisais Me Before You de Jojo Moyes, dont j’allais bientôt apprendre qu’il venait d’être publié en français, sous le titre Avant toi, par une maison d’édition spécialisée en romans à l’eau de rose et autres (sulfureuses?) histoires de vampires sexy. Je n’ai donc eu de cesse de recommander ce livre autour de moi, encourageant tout le monde à se promener dans les rayons « chick-lit » des librairies, et de dévorer ce roman tellement extraordinaire. Quand j’ai appris qu’une suite était sur le point de paraitre, je l’ai attendue avec une impatience que j’avais rarement ressentie auparavant en matière de sorties littéraires, et je l’ai bien entendu acquise dès sa parution. Voici mon billet sur cette suite écrite à la demande de lecteurs et lectrices conquis-es mais à mon avis pas indispensable.

Avis à ne pas lire si vous avez envie de découvrir Avant toi, dont je vous ai parlé ici

Lire la suite

Delphine Bertholon, « Les corps inutiles »

Corps inutiles blog

J’ai découvert Delphine Bertholon il y a deux ans, en lisant L’effet larsen, un roman maladroit mais touchant, qui aborde la folie d’une mère à travers les yeux de sa fille adolescente. Je n’ai pas eu de flash, je n’ai pas vu la lumière en lisant ce livre, mais j’y ai perçu une telle sensibilité que j’ai eu envie de découvrir d’autres oeuvres de cette auteur, sans pour autant franchir le pas. Jusqu’au jour où j’ai entendu parler de son dernier roman.

Les corps inutiles fait partie de ces romans dont je sais que la lecture ne sera pas aisée. Le sujet qu’il aborde est délicat mais sa lecture m’est nécessaire. Je me suis lancée dans ce livre avec un mélange d’angoisse et d’espoir. Et j’en suis ressortie changée.

Lire la suite